Sur le trottoir abandonné…


DYI / mardi, juin 4th, 2019

Sur le trottoir abandonné, un meuble me tend les bras. Ni une ni deux, j’appelle mon chéri à la rescousse et nous voilà à plus de minuit à transporter un meuble à bras le corps ! Tout de suite, j’ai eu l’idée de le rénover avec un effet vieilli, malheureusement le résultat n’a pas été à la hauteur de ce que j’attendais…

Parce que c’est une étape indispensable

Comme pour toute rénovation d’un meuble, la 1ère étape et pas la moindre est le ponçage. De ce fait, je me pose la question s’il n’existe pas un produit miracle qui permettrait de peindre directement. Il va falloir que je me renseigne…. Alors je prends mon courage à deux mains, c’est le cas de le dire et je ponce, je ponce… Vous me direz en même temps, cela me permet de me muscler les bras. Pour vous dire la vérité, rien qu’après cette étape du ponçage, je suis fière de moi. Il faut bien se l’avouer, cela fait parti du charme de la rénovation.

Pourquoi c’est pas comme sur les photos ?

J’avais dans la tête de créer un joli effet chaulé. Donc je file chez mon magasin de bricolage préféré pour retrouver ma marque de peinture Luberon. Je prends tout le nécessaire pour réaliser cette rénovation : peinture grise à la caséine plus exactement la couleur se nomme gris gustavien. Rien que le nom fait rêver ! Et pour obtenir l’effet vieilli souhaité, je choisis la peinture chaulé blanc poudré.

Pour votre information, le Chaulé est proche des peintures traditionnelles à la chaux. Il imite l’usure naturelle du temps.

Mais quelle déception, je n’arrive pas à obtenir l’effet escompté ! Ai-je mis en trop une couche de blanc poudré ? Ai-je attendu trop longtemps pour ensuite essuyer la peinture ? En tout état de cause, le résultat obtenu n’est pas celui recherché….

Pas question d’abandonner !

Après cette déception, je retrouve un fond de peinture utilisé pour repeindre un fauteuil, je décide alors de mettre cette nouvelle couleur uniquement sur les tiroirs ! Ce meuble destiné à se retrouver à la campagne, finira tout compte fait au bord de la mer !

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Je tenterai à nouveau l’expérience sur une de mes réalisations futures, peut-être une table de chevet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *